La Crète vénère la culture de l’olivier depuis l’époque Minoenne. Avec plus de 30 millions d’arbres sur l’île, la culture de l’olivier est ancrée dans le paysage et de nombreuses familles sont cultivatrices de cet
“ or vert ”. L’alimentation des Crétois est considérée de nos jours comme le meilleur exemple du régime méditerranéen.

Les chercheurs ont découvert que les Crétois avaient le taux le plus bas de maladies cardio-vasculaires et de cancers, et ils attribuent à l’huile d’olive le rôle le plus important dans le fameux “ régime crétois ”. Celle-ci contient un taux élevé d’acide gras mono-insaturés (75%) et d’antioxydants, or les graisses non saturées présentent l’avantage de faire baisser le “ mauvais cholestérol ”.

Des études effectuées par Eurostat (bureau de l’Union Européenne, spécialisé dans le calcul de statistiques) ont montré qu’en l’an 2000, la consommation d’huile d’olive en Crète était de 31 litres par an et par personne.